Bienvenue au royaume

Bonjour, amateurs de contes, chercheurs de surprises, voyageurs en imaginaire, vous qui avez dans vos bagages l'innocence de Candide et la grâce d'Alice ! Petite artisane de l'imaginaire, je viens de me mettre à mon... conte. Un, deux, trois... il y en a quinze, je les ai façonnés pour vous régaler, ils sont pétris de tous les ingrédients qui me font vivre : la dentelle des matins de brouillard, celle des oeufs à la neige, la fraîcheur des champs de jonquilles, les lèvres des roses, les ruisseaux qui emportent les chagrins d'amour, les hautes tours d'où l'on voit la mer, ces gens qu'on aime parce qu'ils ne sont pas des anges et la tendresse. Ces quinze contes ne sont ni des reprises, ni des adaptations. Ce sont des textes originaux élaborés à partir de cette matière vivante qui nous fait rire, pleurer, désirer, aimer. Je les ai nommés : Les Contes du palais perdu

mardi 8 septembre 2009

Faire-part de naissance







J'ai le plaisir de vous annoncer la naissance de mon petit dernier, un album intitulé



La neige fond sur ton coeur



C'est un conte, avec une princesse, un château, un magicien, des arbres qui pensent et des oiseaux qui ont des états d'âme...

Un conte illustré par Sidonie Hollard.

Elle y a mis son talent, en puisant dans ce puits magique dont elle a seule l'accès. Ses personnages ne ressemblent qu'aux personnages de...Sidonie Hollard. Ses châteaux, ses arbres, ses oiseaux, elle les a recopiés dans un livre qui n'existe pas, en regardant ailleurs, en écoutant chanter le vent et pleurer la neige. En se souvenant de toutes les petites filles du monde, assises sur les marches des palais, cherchant leurs mots pour dire leur désir d'exister.

Les paroles toujours sortent d'un palais.



Le texte n'est pas puisé dans un répertoire existant : je l'ai écrit d'une plume appliquée avec mon coeur et avec cette mémoire qu'on dit inconsciente et qui charrie des matérieux venus de la nuit des temps ou de l'écume des jours.



Ma petite princesse, c'est une petite fille aux allumettes qui est riche. Mais c'est quoi la vraie richesse ?
Autour de la princesse rôde la mort. Un conte doit toujours frôler les ombres, emmener le lecteur au bord du précipice.
Les mots en flocons qui tourbillonnent comme la neige nous portent vers l'espoir car ce manteau immaculé finira bien par fondre.
Les arbres le disent, les oiseaux le chantent, si long que soit l'hiver, le printemps revient toujours et c'est la saison dit-on, des amours.




Collection Vague à bond chez Petites vagues éditions



Le livre sera en librairie dès octobre.



On peut aussi me contacter par mail : alixe88@hotmail.com
Dédicaces :
Salon jeunesse du FIG à Saint-Dié-des-Vosges samedi 3 octobre et dimanche
Mercredi 21 octobre à Gérardmer
vendredi 23 octobre au Quai des mots à Epinal
Mercredi 2 novembre : Moulin des lettres à Epinal

1 commentaire:

Maude et Julien a dit…

waouh ça déchire! et désolée si mon style fait tâche après ce magnifique opus!